La concertation SPIE

À l’occasion de la présentation de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, le 13 septembre 2018, le Président de la République a fixé une ambition claire à l’ensemble des acteurs impliqués dans les politiques d’insertion. Au-delà des mesures prévues et financées dans le cadre de cette stratégie, il s’agit plus largement de repenser en profondeur l’organisation de l’ensemble de nos politiques en la matière en visant un objectif majeur : la création d’un véritable service public de l’insertion et de l’emploi, dont l’État serait le garant.
À cet effet, la construction de ce nouveau service public a été pensée en concertation avec les acteurs, les bénéficiaires et les territoires. Six ateliers en région, neuf comités de pilotage, 14 expérimentations, et divers groupes de travail ont nourri cette réflexion.
Une session lab associant des bénéficiaires des politiques d’insertion a été organisée afin de définir précisément les besoins auxquels doit répondre ce service public.

Extrait du Rapport - page 38
« Offre d’accompagnement » : un référentiel de l’offre pour les personnes et le développement de l’implication des entreprises

Constats :
Il ressort de la concertation que si l’offre de services sur les territoires est plutôt satisfaisante, elle manque souvent de lisibilité et de visibilité pour les professionnels de l’accompagnement, comme pour les personnes accompagnées et les entreprises. Ce manque de visibilité la rend moins accessible et ne permet pas d’identifier les insuffisances au regard des besoins. Ce déficit de lisibilité est souvent doublé d’un déficit de coopération opérationnelle entre les « porteurs d’offre » qui nuit à la logique de bonne articulation du parcours (rupture de parcours, personnes perdues de vue…). Enjeux On peut distinguer trois enjeux : un enjeu d’équité pour s’assurer de la mise à disposition d’une offre adaptée aux besoins du territoire ; un enjeu d’accessibilité aux offres existantes, par une meilleure visibilité, et par la levée des obstacles liés aux procédures administratives et aux statuts pour garantir des parcours « sans couture » et sans rupture ; un enjeu d’implication des entreprises, en amont, pendant le parcours, et, en aval, à la sortie du parcours pour répondre aux besoins de recrutement. Répondre à ces enjeux passe par la capacité collective des acteurs du SPIE à mieux connaître l’offre portée par chacun et à mieux s’articuler pour garantir une offre harmonisée d’accompagnement sur tous les territoires qui tienne compte des besoins du territoire et de l’efficacité de cette offre. Il s’agit également de garantir à la personne l’accès aux éléments utiles de son parcours individuel, sans interruption ou contrainte de statut.

Proposition 16 :
Pour mieux connaître l’offre et orienter au mieux les personnes accompagnées, il a été proposé de réaliser une cartographie dynamique de l’offre d’accompagnement territoriale et de la partager (cartographie des services actualisée, vitrine des droits, règles, services et outils disponibles, contacts acteurs, etc.).

Pour en savoir plus : Accédez à l'article de synthèse de la concertation SPIE en cliquant ici.
Cet article a-t-il répondu à vos questions ?
Annuler
Merci !